Les travailleurs expérimentés ont-ils une date d’expiration?

Par Chantal Leblanc

Conseillère en transition et en recherche d’emploi

 

Dans ma pratique professionnelle, j’ai eu l’occasion d’accompagner un bon nombre d’individus en recherche d’emploi, dont plusieurs travailleurs « expérimentés ». De façon très généralisée, une crainte commune les habite : ne pas être embauché à cause de leur âge. De là découle la fameuse question : « les travailleurs expérimentés ont-ils une date d’expiration? » Voici donc quelques informations à ce sujet.

 

Quelques faits relatifs au marché du travail

Fait no1 : Le marché du travail connaît actuellement une pénurie de main-d’œuvre et les PME ont de la difficulté à recruter de la main-d’œuvre spécialisée.

Fait no2 : Le marché du travail a beaucoup évolué ces dernières décennies. En outre, on peut observer que les travailleurs âgés de 55 ans et plus occupent une proportion importante de la population active. En référence aux statistiques publiées en mars 2018 par l’Institut de la statistique du Québec, on apprend que le nombre de ces derniers a connu une forte hausse en 2017 (+45 700) comparativement à 2016. Également, on peut lire qu’en 2017, la part des 55 ans et plus (20,6 %) en emploi est plus élevée que celle des jeunes de 15 à 24 ans (13,0 %)1.

Fait no3 : Selon les statistiques fournies par Emploi-Québec, 722 000 emplois seront à pourvoir au Québec par de la nouvelle main-d’œuvre de 2015 à 2019. Toujours selon cette même source d’information, les personnes de 65 ans ou plus répondront à ce besoin avec une proportion de 5 %! Eh oui! Certains individus continuent de travailler même si, financièrement, ils ont la possibilité de se retirer. Dans ma pratique professionnelle, j’ai croisé un bon nombre de gens dans cette situation. Toutes sortes de raisons peuvent expliquer un tel choix, mais ce qui revient le plus souvent, c’est qu’ils ont tout simplement envie de continuer de travailler, l’ennui étant un enjeu important à la retraite.

Conclusion : Visiblement, les travailleurs expérimentés ont leur place dans le marché du travail!

 

Des pensées et des croyances en lien avec l’âge

« Les employeurs ne veulent pas engager les travailleurs expérimentés. »

« Étant donné qu’il me reste seulement quelques années avant ma retraite, je ne serai pas engagé. »

 « Les employeurs préfèrent recruter des jeunes. »

Voilà des phrases que j’entends régulièrement et pourtant, ce sont des croyances qui, la plupart du temps, sont erronées. Si vous pensez qu’un employeur aurait avantage à recruter un jeune, détrompez-vous! Embaucher un jeune dans la vingtaine ou la trentaine n’est pas un gage de stabilité à long terme pour une entreprise. En effet, ces derniers, étant au tout début de leur parcours professionnel, sont ambitieux et veulent progresser dans leur carrière. De plus, s’ils ont la possibilité d’améliorer leurs conditions de travail, les jeunes n’auront aucune hésitation à changer d’employeur après quelques années seulement.

 

Une question de perception

Et si vous changiez vos pensées et votre discours intérieur? Pensez plutôt à ce que vous avez à offrir! Le bagage d’expérience et toute la richesse que cela apporte, la maturité, la sagesse, l’autonomie, le transfert de vos connaissances avec vos futurs collègues, voilà tout ce que vous pouvez offrir, et plus encore!

Si vous réussissez à réellement modifier votre perception de vous-même, c’est à ce moment-là que vous verrez concrètement les changements s’opérer. Votre confiance en vous va s’accroître et l’énergie que vous dégagerez en entrevue d’embauche sera différente.

 

Demandez de l’aide!

Pour terminer, sachez que nos conseillers en emploi sont expérimentés et formés pour accompagner les individus en période de recherche d’emploi. N’hésitez pas à nous contacter si vous voulez de plus amples informations au sujet de nos services, tels que Destination Emploi et Transition-Emploi 50 ans et plus.